Zuhair Murad AH 2015/2016

Star Catcher

Pour l’hiver, le couturier Zuhair Murad monte au firmament. Direction: les étoiles. Toutes les étoiles: joyaux du ciel et de l’univers, bien sûr, mais aussi celles du cinéma, divines stars des années 70 placées sous le signe du chic le plus glamour. Une inspiration au thème hautement astral, donc, présage d’un présent au zénith.… Et d’une présence résolument scintillante.

Corps célestes: A l’honneur, une pléiade de robes longues ou minis, fourreaux fuselés ou envolées cosmiques, allures de divas ou sensuelles déesses avec décolletés aux nus, transparentes atmosphères, fentes aristocratiques, drapés aériens, tailles soulignées, bouffantes énergies et charisme sur un piédestal… Mais aussi bodies et jumpsuits comme échappés d’un sexy espace…. Les unes et les autres encensés par un luxe de manteaux, capes et étoles, indispensables suppléments de show (et de volupté…)

Lune en sunlights : Dignes d’un 7e ciel, les décors, eux, au faîte de la fête toujours, entendent capter la lumière, les regards, et l’éternité… Pluie de comètes, poussière d’astéroïdes, filantes rayures, graphiques cartographies, zodiaques au sommet… constellations de broderies, paillettes et cristal, nocturnes fééries d’un monde de rêves et de mystère.

Nuances Sidérales en clairs, obscurs et crépuscules :  la galaxie de tonalités, et d’émotions, se plait quant à elle à magnifier tulle de soie, crêpe georgette, crêpe de soie, organza, velours et fourrure majestés… A la faveur de pourpre magnétique, nébuleuse de noir, éclats lactés, grenat endiablé, bleu ténébreux, argent stellaire, brume de gris,  flamboyances boréales…

Irrésistibles Ascendants : Partout, c’est un raffinement en apesanteur,  magnitude de féminité grâce à laquelle entrer dans une dimension d’exception: celle de la couture la plus authentique.

Texte Dossier Presse Zuhair Murad
Photos Olesya Okuneva