Laurence André Paris Printemps-Été 2013

La rencontre avec Laurence André fut la découverte surprenante de la fashion-week prêt-à-porter printemps-été 2013 à Paris.
A peine entrée dans le show-room éphémère me voilà immédiatement séduite par les créations de cette jeune femme talentueuse.

Les robes-origami avec un mélange savant de cuirs et de tissus, les découpes sensuelles, les silhouettes fluides, chics et glamours filent un parfait amour dans la collection moderne et élégante «LOVE IN C MINOR».

Mon coup de coeur – la magnifique robe dorée de songe sortie tout droit de l’époque du Studio 54. Ajoutée à ma «wish-list» j’espère elle va arriver bientôt dans la collection de pièces uniques de ma garde-robe.

Communiqué de presse:
«LOVE IN C MINOR»
Une femme bien dans son temps , en recherche d’élégance, de beauté sobre sans lourdeur et délicate.
Une collection construite autour de matières fluides pour accompagner le mouvement du corps avec grâce.

Les cols libèrent la nuque. Les plis watteau gonflent le dos et marque la taille. Les pantalons tailles hautes et les jupes entravées allongent la silhouette.

Influence sur la recherche de matière
des peintures abstraites Pollock (liberty)
des matières brutes (lin & cuir)
des macros imprimés imprimés de soie
du Palace et studio 54, Grace Jones, «la vie en rose» (maille lurex)
des couleurs poudrées relevées par acidulés
la petite robe noire

Si la collection était une chanson, ce serait «LOVE IN C MINOR» de Cerrone.

www.laurenceandre.com

Texte & photos Olesya Okuneva Stylin’CO

Laurence André